Le microbiote

Liens entre microbiote et maladies

Un déséquilibre du microbiote peut conduire à des troubles de l’alimentation et du métabolisme. En cas de diabète de type 2 notamment, une alimentation riche en gras et en sucre affecte le microbiote intestinal, lequel à son tour favorise l’apparition des symptômes de la maladie. Chez les victimes de l’obésité ou en situation de surpoids, le microbiote perd de sa qualité et de sa diversité. L’organisme tend alors à extraire plus d’énergie de l’alimentation que nécessaire au niveau de l’intestin et à favoriser un sur-stockage énergétique. Une alimentation inadaptée couplée à une absence d’activité physique peuvent également déclencher un syndrome métabolique conséquent, qui associé à une dysbiose, va favoriser diverses pathologies dont des maladies cardiovasculaires.

Le déséquilibre du microbiote n’affecte pas seulement le fonctionnement digestif. De plus en plus de chercheurs avancent la corrélation entre la maladie d’Alzheimer et le microbiote intestinal, notamment sur l’action des protéines de type peptides amyloïdes dans le développement de cette pathologie. L’anxiété, les troubles de l’humeur ou la maladie de Parkinson sont aussi évoquées en cas de dysbiose, compte tenu de la baisse des bactéries anti-inflammatoires dans le microbiote intestinal, entre autres. Des cas d’allergies alimentaires (suite à la présence de bactéries favorisant l’hypersensibilité alimentaires) et rhinites allergiques, sans oublier les troubles coronariens (avec la présence de la bactérie intestinale TMA trimethylamine) et articulaires figurent enfin parmi les principales maladies associées au déséquilibre du microbiote.

Mes spécialités

Le microbiote

« Manger plus que l’on ne doit, fait plus de mal qu’on ne croit ». Et si les nutritionnistes venaient à prouver la véracité de ce proverbe vieux de plus de 350 ans ? A la base de cette conviction se trouve, en effet, une explication purement scientifique : le microbiote intestinal.

Qu’est-ce que le microbiote intestinal?

Le microbiote désigne l’ensemble des  microorganismes qui vivent dans les intestins. Se dénombrant par milliers de milliards et se catégorisant en un millier d’espèces différentes, ces microorganismes regroupent, entre autres, les bactéries, les virus et les levures qui sont en totale symbiose avec  notre organisme. Leur fonction première est, bien entendu, d’assurer la digestion en dégradant les aliments que l’organisme n’est pas capable de digérer seul.  Cela concerne, par exemple, les fibres alimentaires présentes dans les fruits et légumes.

Cela étant, le microbiote intervient également dans l’optimisation de notre système immunitaire. Chez les bébés notamment, il aide l’organisme à identifier les éléments pathogènes des microorganismes bénéfiques à son développement. Chez les adultes, ce rôle de protecteur a lieu lorsque ces microorganismes interagissent avec le système immunitaire face à des agents pathogènes et permet de prévenir l’apparition de bon nombre de maladies.

Malheureusement, différents facteurs peuvent altérer la composition du microbiote intestinal. C’est notamment le cas lorsqu’un changement brutal survient dans l’alimentation. A cela peuvent s’ajouter une mauvaise hygiène de vie, dont la consommation excessive d’alcool ou le tabagisme, ou un état de stress conséquent. On parle alors de dysbiose, soit un déséquilibre de la composition et du fonctionnement du microbiote. Cela est très fréquent chez les personnes qui se nourrissent « mal », lorsque les microorganismes néfastes se retrouvent en excès dans l’intestin au détriment de ceux plus bénéfiques à la santé. Si le retour à la normale peut être généralement rapide, des cas de dysbiose chroniques sont toutefois recensés et s’accompagnent de pathologies plus ou moins graves.

Découvrir les solutions naturelles pour restaurer et améliorer son microbiote

Spécialisée dans le système digestif mais également dans le microbiote de manière générale, Nadia Rasamoely maîtrise les implications possibles en cas de microbiote déséquilibré et pourra vous proposer un ensemble de solutions pour retrouver la santé grâce à la restauration de votre microbiote.

Les outils du naturopathe

Après un bilan vitalité et une anamnèse, les conseils personnalisés suivant pourront être proposés : Alimentation, conseils en nutrition, gestion du Stress, activité physique…

Sphère organique

Aromathérapie
Phytothérapie
Nutrithérapie
Micro-nutrition
Gemmothérapie
Fleurs de Bach

Sphère physique

Exercices physiques (yoga, gym douce, tai chi chuan, qi gong…), Massage, Exercices de respiration, Réflexologie, Hydrothérapie, Cures de détoxination

Sphère psychique et émotionnelle

Elixirs floraux ou Fleurs de bach, Sophrologie, Relaxation, Méditation, Art-thérapie, Musicothérapie

Sphère énergétique

Soins énergétiques, Médecine chinoise, Acupuncture 

La Naturopathie

Une médecine complémentaire

Nous n’effectuons pas de diagnostic ou avis médical et nous ne nous substituons en aucun cas au traitement donné par votre médecin. Nous ne modifions jamais une prescription médicale.

Nous tenons compte de tout traitement médical en cours et nous vous conseillons selon avis médical.

La Naturopathie est un très bon complément à la médecine allopathique, qui est une médecine d’urgence efficace en cas de pronostic vital engagé, et elle est surtout un excellent outil de préservation de la santé, de ralentissement du vieillissement cellulaire et de prévention des maladies.

A qui s'adresse la Naturopathie

La naturopathie pour tous

Du bébé à la personne âgée en passant par le sportif et les personnes actives.

La Naturopathie s’adresse à tous. Les femmes enceintes bénéficient aussi des conseils naturopathiques.

Le saviez-vous ?

Français intolérants au lactose
40%
Français carencés en magnésium
77%
Européens touchés par le syndrome du côlon irritable
15%
Retour haut de page